Pam Pam, Cam!
For the love of lascivious exhibition
Pam Pam, Cam!
+
Ernest Pignon-Ernest, Rimbaud dans Paris (1978)
+
L’insoutenable chant des mines.
+
"Il y a chez l’homme une sorte de fixatif, c’est à dire de sentiment absurde et plus fort que la raison, qui lui laisse entendre que ces enfants qui jouent sont une race de nains, au lieu d’etre des ôtes toi de là que je m’y mette.
Vivre est une chute horizontale.
Sans ce fixatif une vie parfaitement et continuellement consciente de sa vitesse deviendrait intolérable. Il permet au condamné à mort de dormir.
Ce fixatif me manque. C’est, je suppose, une glande malade. La médecine prend cette infirmité pour un excés de consciencce, pour un avantage intellectuel.
Tout me prouve chez les autres le fonctionnement de ce fixatif ridicule, aussi indispensable que l’habitude qui dissimule chaque jour l’épouvante d’avoir à se lever, à se raser, à s’habiller, à manger. Ne serait-ce que l’album photographique, un des instinct les plus cocasses de faire une dégringolade une suite de monuments solennels.
L’opium m’apportait ce fixatif. Sans l’opium : mariages, voyages, me paraissaient aussi fou que si quelqu’un qui tombe pas la fenetre souhaitait se lier avec les occupants des chambres devant lesquelles il passe."
Jean Cocteau - Opium
+
Corsica
+
+
Mark Demsteader
+
Mickael Kenna
+
Giacomelli
+
Giacomelli
+
La solitude
+
"Ne jamais dire au revoir. Parce que dire au revoir signifie partir et partir veut dire oublier"
Peter Pan
+
Chema Madoz
+
"J’ai le sentiment que je ne suis pas fait pour ma vie. Je veux dire que ma vie déborde de toute part, qu’elle n’est pas taillée pour un homme comme moi, qu’elle se remplit de trop de choses, de trop d’événements, de trop de misères, de trop de failles. Peut-être est-ce ma faute ? Peut-être est-ce moi qui ne sais pas être un homme ? Qui ne sais pas prendre et laisser, faire le tri. Ou peut-être est-ce la faute de ce siècle dans lequel je vis et qui est comme un gros entonnoir où se déverse le trop-plein des jours, tout ce qui coupe, écorche, écrase et tranche. Ma tête parfois, je la sens sur le point d’exploser, comme une marmite qu’on aurait bourrée de poudre."
Philippe Claudel - Le rapport de Brodeck
+
+

Shorts on Sundays: Wildcat on Nowness.com